• ON A CHEZ SOI DES CHOSES PAS TOUJOURS TRES DEFENDABLES

     

    De l'infini dans le fini. Il lui fallait enfin quelque chose de parfait. il fallait que les choses bougent vite pour que ça devienne intéressant. Dammit.

    Pour ce que ce mécontentement a su engendrer de sublime. Ca attaque tout ce qui rend l'existence tolérable et ça ne m'intéressait pas.Tout n'allait pas être en ordre & j'aime tellement quand ça semble désinvolte.

     

    Ils sont ceux, pour qui rien n'est jamais assez quelque chose... On ne peut l'essayer et s'y reprendre: le goût de l'absolu...

    Je n'ai plus rien à prouver désormais. Et tout fait du bien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :