• LE RESTE EST DE L'ACQUIS

     

     

    « VOILA ENFIN CE QUI EXPLIQUE MON BONHEUR. TOUT INVITE AU PROSTERNEMENT. »

     

    Alors je m'en éloigne, jusqu'à l'étonnement, jusqu'à l'admiration d'une autre planète. 
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p>SAMUEL BECKETT</o:p><o:p> </o:p><o:p>                <o:p>Je me demandais ce que ça pouvait donner quand il ne s'agissait pas de ses pièces de théâtre.. On arrive à tirer du meilleur même du pire ...</o:p></o:p><o:p></o:p> <o:p></o:p> <o:p> </o:p>« On est plus soi même, dans ces conditions, et c'est pénible de ne plus être soi même, encore plus pénible que de l'être, quoi qu'on en dise. »

     

    <o:p> </o:p>

    " Il m'est déjà difficile de dire ce que je crois savoir " 

    <o:p><o:p></o:p>

    Je sentais l'âme qui s'ennuie vite et n'achève jamais rien, qui est de toutes peut être la moins emmerdante..

     

    </o:p>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :